Les “vendeurs de rêve” d’aujourd’hui ont trouvé leur poule aux œufs d’or quand l’agave est arrivé sur le marché.

Aujourd’hui, la plupart d’entre nous connaissent les maux du sucre. Ainsi, lorsque l’agave est arrivé sur la grande scène des alternatives au sucre avec son battage publicitaire, déclarant que c’était notre sauveur, nous avons tous mordu à l’hameçon !

Maintenant, on commence à se dire…hmmmm, ne nous aurait t’on pas un peu (beaucoup) pris pour des c**s ?

Les experts sont d’accord : l’agave n’est pas l’alternative sucrée saine, du moins pas autant qu’on aurait voulu nous le faire gober. Pourtant, nombreux sont ceux qui croient encore aux mythes de l’agave.

Examinons ces mythes et séparons les faits de la fiction.

Qu’est-ce que l’agave ?

Si vous avez bu de la tequila, alors vous avez bu de l’agave.

L’agave bleu est une plante exotique qui pousse dans le sol volcanique du sud du Mexique. Le mot “agave” signifie noble. Une fois fermenté, l’agave devient la boisson alcoolisée la plus célèbre du Mexique. Les agaves sont de grandes plantes à pointes qui ressemblent à des cactus ou à des yuccas, mais ce sont en fait des succulents semblables à l’aloe vera.

Le nectar d’agave sucré est en fait plus proche du sirop, similaire au sirop de maïs, mais avec une fluidité plus légère. En vérité, le nectar d’agave que vous trouvez sur les rayons  de votre épicerie n’a rien à voir avec l’édulcorant mexicain traditionnel, bien que le processus de départ soit le même. L’amidon d’agave est hautement transformé et se transforme en sirop riche en fructose.

Et c’est là que se trouvent les mythes.

L’agave est meilleur pour vous que le sucre…

La vérité est que la plupart des produits de nectar d’agave que vous trouvez à l’épicerie ou au magasin de produits de santé sont du sirop de fructose super-condensé avec peu de valeur nutritive.

Malheureusement, le marketing de masse a exagéré les avantages de l’agave comme étant une alternative saine au sucre, ce qui n’est pas le cas. En 2010, l‘agave a rapporté 1,2 milliard de dollars aux USA.

Lorsque nous comparons les édulcorants courants, le sucre et le sirop de maïs contiennent deux sucres simples : le glucose et le fructose. Bien que le glucose et le fructose se ressemblent, ils affectent le corps différemment.

Le fructose n’augmente pas la glycémie à court terme, mais il contribue à la résistance à l’insuline lorsqu’il est consommé en grande quantité. Manger trop de fructose peut contribuer à une mauvaise santé cardiovasculaire et pourrait augmenter le risque de syndrome métabolique.

Regardons maintenant l’agave.

Le nectar d’agave contient en fait 70 à 85% de fructose, ce qui est beaucoup plus élevé que le sucre et le sirop de maïs à haute teneur en fructose. Par conséquent, les personnes qui mangent beaucoup d’agave s’exposent à un risque de prise de poids, en particulier la graisse viscérale.

De plus, l’agave peut en fait augmenter la résistance à l’insuline chez les diabétiques et les non-diabétiques. Donc, si vous devez ajouter des édulcorants à votre alimentation, le nectar d’agave n’est pas un bon choix.

Cependant, il existe des options plus saines comme le miel cru ou le miel de Manuka, le sirop d’érable et la stévia naturelle.

Le faible indice glycémique de l’agave est bon pour les diabétiques.

À l’origine, les experts croyaient que parce que l’agave a un faible indice glycémique et qu’il n’augmente pas la glycémie comme le sucre normal, ce serait une bonne alternative pour les diabétiques. Mais même si l’agave ne contient pas beaucoup de glucose, il contient beaucoup de fructose.

Lorsque vous mangez du fructose, votre corps ne libère pas autant d’insuline que lorsque vous consommez du sucre. C’est une bonne chose parce que cela affecte la façon dont votre corps libère la leptine, une hormone qui contrôle l’appétit.

Mais là où les experts disent que tout part en vrille, c’est lorsque l’agave riche en fructose que vous avez consommé se transforme en matières grasses, et rapidement. Bien que le fructose n’augmente pas facilement le taux de sucre dans le sang, la recherche suggère qu’une consommation excessive de fructose crée un déséquilibre de la fonction hépatique, ce qui favorise l’obésité.

Moins vous consommez de fructose, mieux c’est.

L’agave n’est pas transformé et est biologique.

Le nectar d’agave est généralement étiqueté “Nectar d’agave 100% édulcorant naturel” et “Nectar d’agave bleu brut biologique“. Vous pouvez aussi le trouver dans les aliments étiquetés biologiques ou crus, y compris le ketchup, la crème glacée, le chocolat et les barres d’aliments “healthy”.

Le nom, avec les photos et les descriptions sur les étiquettes des produits, fait allusion au fait que l’agave est un édulcorant non transformé qui est utilisé depuis des milliers d’années par les autochtones du centre du Mexique. Il est vrai que les indigènes ont permis à la sève d’une espèce d’agave de fermenter naturellement, créant une boisson alcoolisée douce avec une saveur très piquante connue sous le nom de pulque.

Il est également vrai qu’ils fabriquaient un édulcorant traditionnel à partir de la sève d’agave ou du jus d’agave appelé miel de agave en le faisant bouillir pendant plusieurs heures.

Cependant, l’agave que l’on trouve aujourd’hui dans les magasins n’est ni l’un ni l’autre de ces aliments traditionnels. La conversion du glucose d’agave et de l’inuline en sirop sucré est similaire au processus utilisé pour convertir la fécule de maïs en sirop de maïs à haute teneur en fructose.

Pour extraire l’édulcorant liquide, la plante est coupée et pressée. Bien que le liquide soit très sucré, il contient encore des composés sains comme les fructanes, qui peuvent avoir des effets positifs sur le métabolisme et l’insuline.

Cependant, lorsque le liquide est transformé en sirop, les fabricants décomposent les fructanes en fructose, par la chaleur et les enzymes génétiquement modifiées, détruisant ainsi tous les bienfaits possibles pour la santé.

L’agave est un produit artisanal.

Non, l’agave n’est pas un produit artisanal. Le consommateur a été induit en erreur en croyant que c’est le cas puisque le sirop d’agave est disponible en deux couleurs : clair ou clair, et ambre.

Quelle est la différence, demandez-vous ?

Apparemment, en raison d’un mauvais contrôle de la qualité dans les usines de transformation de l’agave au Mexique, il arrive que le fructose soit brûlé après le processus de chauffage, créant ainsi une couleur plus foncée ou ambrée. Pourtant, les étiquettes créent l’impression d’un produit artisanal semblable au sirop d’érable clair ou ambré ou à la bière.

Plus nous en apprenons sur l’agave, plus il est facile de voir comment nous avons été dupés pour croire qu’il s’agit d’une alternative naturellement meilleure que le sucre. Mais les experts s’expriment maintenant pour faire savoir au public que les allégations relatives à la santé de l’agave ne sont qu’un mythe.