L’huile de noix de coco est un sujet tellement populaire de nos jours que l’on peut lire tout et son contraire à son sujet. C’est aussi un énorme business, si bien qu’il est facile de voir les mythes se colporter pour bonifier les ventes.

Beaucoup de désinformation circule donc, voyons les plus gros mythes autour de l’huile de coco. Je vous recommande également la lecture de cet article sur les idées reçues concernant l’huile de coco.

1) L’huile de noix de coco, mauvaise pour  le cœur ?

Les gens associent souvent “mauvais cholestérol” à “cholestérol”.

La plupart d’entre eux ne savent pas qu’il existe deux types de cholestérol, dont l’un est en fait plutôt bon pour la santé. Jusqu’à présent, la corrélation entre graisses saturées et augmentation du taux de mauvais cholestérol n’a pas été prouvée.

Cette idée fausse est le résultat de certaines campagnes contre l’huile de noix de coco et les graisses anti-saturées menées par des producteurs d’huile comestible pour promouvoir les huiles non conventionnelles comme l’huile de soja.

Le fait est que l’huile de noix de coco augmente le bon cholestérol (lipoprotéines de haute densité) qui est bénéfique pour la santé. Ce bon cholestérol aide à réduire le mauvais cholestérol (lipoprotéines de basse densité) et à éliminer les blocages dans les artères, protégeant ainsi votre cœur.

Des études récentes ont montré que l’huile de noix de coco a un effet surprenant sur le métabolisme d’une personne et le contrôle de sa glycémie. L’huile de noix de coco réduit la résistance à l’insuline et améliore l’efficacité de l’insuline dans le corps, en particulier dans les cellules musculaires. Ceci, à son tour, aide à maintenir la glycémie à un bas niveau, prévenant à la fois le diabète et l’ensemble des dommages corporels qu’il peut causer. Les personnes à risque de diabète ou d’autres maladies métaboliques devraient envisager d’intégrer cette graisse à leur alimentation quotidienne.

2) L’huile de noix de coco est excellente pour tous les types de peau !

Ce n’est pas entièrement faux.

Cependant, il est important de dire que l’huile de noix de coco peut ne pas être un hydratant efficace chez tout le monde.

L’huile de noix de coco est très résistante à l’oxydation et présente au moins l’avantage d’être exempte de produits chimiques et de parfums synthétiques agressifs.

Mais l’huile de noix de coco ne convient tout simplement pas à tous les types de peau. Ceux qui ont la peau sensible ou sujette à l’acné pourront observer une éruption cutanée suite à l’utilisation de l’huile de noix de coco…pas vraiment le but recherché.

Je n’évoque pas les gens allergiques à la noix de coco ,dans ce cas, toutes les utilisations d’huile de coco sont prohibées !

Un hydratant naturel à tester en sommes.

3) L’huile de noix, l’allié minceur ultime ?

Breaking news : il n’y a pas de pilule magique pour perdre du poids. Je sais, c’est choquant.

La consommation d’huile de noix de coco seule, ou en tant que complément de votre alimentation habituelle ne vous fera pas perdre du gras comme par magie, mais vous vous en doutiez pas vrai ? On ne peut décemment par recevoir cela comme un des bienfaits de l’huile de coco.

Cela ne veut pas dire que l’huile de noix de coco ne peut pas vous aider à brûler les graisses.

Cependant, il est peu probable qu’une simple consommation quotidienne d’une cuillerée à soupe d’huile de noix de coco sans apporter d’autres changements au mode de vie et à l’alimentation entraîne une perte de poids notable.

Malheureusement, beaucoup de gens adoptent cette mentalité envers l’alimentation et la perte de poids. Et une industrie est en voie de développement pour capitaliser sur cette mentalité.

Quelques études mineures ont établi un lien entre l’huile de noix de coco extra vierge et la diminution du tour de taille chez les personnes à risque de maladie cardiaque ou de diabète, mais la plupart du temps, les participants avaient déjà commencé un régime amaigrissant avant d’utiliser l’huile de coco…

4) L’huile de noix de coco, antibactérienne ?

La moitié des acides gras contenus dans l’huile de noix de coco proviennent d’un type d’acide gras appelé acide laurique, qui a été associé à des effets antimicrobiens et antifongiques qui peuvent réduire le risque de certaines maladies.

Mais ce n’est pas une raison pour engloutir l’huile de noix de coco et faire baigner vos organes dans cette substance ! Des recherches sont toujours en cours sur le sujet.

Il faudrait en fait en consommer de grandes quantités pour obtenir cet effet…le jeu n’en vaut certainement pas la chandelle !

5) L’huile de noix de coco : bonne pour les fonctions cognitives ?

L’huile de coco peut-elle vous rendre plus intelligent ?

J’aurais aimé vous dire oui…

Certaines recherches en cours appuient l’utilisation de l’huile de noix de coco pour ralentir la progression de la maladie d’Alzheimer chez les populations à risque.

Cela dit, l’huile d’olive extra vierge  a également été associée à une diminution du risque de démence, de déclin cognitif et de maladies neurodégénératives pour les mêmes raisons.

Donc… l’essentiel reste de remplacer le beurre par des huiles végétales qui contiennent des phytonutriments lorsque vous cuisinez à la maison.

En conclusion, comme pour tout : avec prudence et modération !

Bien que l’huile de noix de coco puisse être délicieuse, choisissez-la pour sa saveur et non pour ses potentiels bienfaits pour la santé. Limitez-vous à 1 ou 2 cuillères à soupe par jour, comme pour toutes huiles végétales, toujours dans le cadre d’un régie sain, et vous resterez ainsi en bonne santé et maintiendrez un poids stable.